14 juin 2022

Surrey, Colombie‑Britannique – Lorsqu’ils reçoivent leur facture d’impôt foncier avant la date d’échéance du 1er juillet, les propriétaires de maison à Surrey se voient rappeler que la proposition de transition vers un nouveau service de police engendre des coûts croissants et inconnus.

Les propriétaires doivent encore une fois payer la taxe qui leur est imposée pour le financement du nouveau service de police proposé. Cette taxe a triplé en 2021, passant de 100 $ à 300 $, et s’ajoute à l’augmentation de 2,9 % de l’impôt foncier annoncée par la Ville.

Les résidents de Surrey, en raison d’un manque constant de planification, financent simultanément depuis de nombreuses années et sans date de fin apparente un service de police de longue date et un nouveau service de police, et ce sont d’autres programmes communautaires et services qui sont inévitablement sous-financés.

« Depuis le début, cette transition est marquée par des retards, un manque de transparence, des plans vagues ou inexistants et des coûts qui montent en flèche, a déclaré Brian Sauvé, président de la Fédération de la police nationale. Et contrairement à ce qui est dit, cette transition est loin d’être chose faite. »

Au cours des cinq prochaines années, les coûts de transition prévus et la perte d’une subvention fédérale de 10 % devraient coûter 200 millions de dollars aux contribuables. L’absence soutenue de transparence ou de reddition de comptes concernant les coûts supplémentaires et réels de la transition proposée crée de l’incertitude pour les résidents de Surrey. Un sondage mené de façon continue par Pollara Strategic Insights révèle que le taux de désapprobation des résidents de Surrey demeure constant : 82 % d’entre eux croient que cette transition devrait être suspendue tant que les coûts détaillés ne sont pas rendus publics.

« La Ville de Surrey est l’exemple parfait de ce qu’il ne faut pas faire pour assurer la transition vers un nouveau service de police, a déclaré Trevor Dinwoodie, administrateur de la Fédération de police nationale, sergent d’état-major de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) de Surrey et résident de longue date de Surrey. Nos membres de la GRC continueront de servir leurs collectivités de Surrey, mais il convient de répéter que même des investissements modestes dans la GRC à Surrey donneront de meilleurs résultats que les dizaines de millions de dollars financés par les contribuables qui sont gaspillés pour cette transition. »

Pour en savoir plus sur les prochaines élections municipales, l’avenir des services de police à Surrey et d’autres sujets connexes, consultez le site www.surreyssayonpolicing.com (en anglais seulement).


À propos de la Fédération de la police nationale :

Elle a été accréditée à l’été 2019 pour représenter environ 20 000 membres de la GRC en service au Canada et à l’étranger. Il s’agit du plus important organisme canadien de relations de travail dans la police et le deuxième en importance en Amérique du Nord. La FPN constitue la première association nationale indépendante à représenter les membres de la GRC.

La FPN vise à améliorer la sécurité de la population canadienne en s’efforçant d’améliorer le matériel et la formation et d’obtenir des mesures de soutien additionnelles pour nos membres qui ont été victimes d’un sous-financement depuis bien trop longtemps. L’augmentation des ressources et du financement de la GRC contribuera à une plus grande sécurité et à une meilleure qualité de vie des collectivités grandes ou petites que la GRC sert, partout au Canada.

Pour en savoir davantage, consultez le https://npf-fpn.com/fr/.

Suivez-nous sur LinkedInFacebookTwitter et Instagram.

Personne-ressource pour les médias :

Fabrice de Dongo

Gestionnaire, Relations avec les médias

[email protected]

647‑274‑7118