Un sondage d’opinion publique révèle une forte opposition à la transition et un appui solide aux membres de la GRC de l’Alberta 

10 août 2022 

Edmonton (Alberta) — Une étude menée par Pollara Strategic Insights pour le compte de la Fédération de la police nationale (FPN) récemment publiée confirme, une fois de plus, que la majorité des Albertains ne veulent pas d’un nouveau service de police provincial en plus d’autres constatations clés qui concordent avec les quatre vagues précédentes de recherche : 

  • 84 % des personnes interrogées veulent garder la GRC de l’Alberta telle quelle ou y apporter des améliorations. 
  • La satisfaction à l’égard de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) en Alberta demeure très élevée dans toutes les régions, et 80 % des Albertains des régions desservies par la GRC se disant satisfaits ou très satisfaits des services de police de la GRC. 
  • 90 % des Albertains continuent de vouloir un compte rendu détaillé avant que toute décision soit prise. 
  • 51 % des électeurs du Parti conservateur uni estiment que l’établissement d’un service de police propre à l’Alberta et le remplacement de la GRC de l’Alberta « n’aideraient pas du tout » à améliorer la place de l’Alberta au Canada, tandis que seulement le tiers d’entre eux estiment que ce serait bénéfique et 15 % disent qu’ils ne savent pas. 
     

La semaine dernière, le gouvernement de l’Alberta a lancé un site Web intitulé Future of Policing in Alberta qui vise à montrer aux Albertains à quoi pourrait ressembler l’avenir des services de police provinciaux dans le cadre du projet de service de police provincial de l’Alberta. 

Le gouvernement y affirme qu’il s’est engagé à adopter le plus coûteux des deux modèles de services de police proposés antérieurement, si cette transition va de l’avant. Le modèle proposé coûterait 759 millions de dollars, comparativement à 595 millions de dollars pour le modèle actuel de la GRC, ce qui représente une augmentation de 27,5 % des coûts des services de police payés par les contribuables. 

En plus des écarts importants et des erreurs flagrantes sur le nouveau site Web, l’allégation suivante est également préoccupante : « Le gouvernement de l’Alberta croit fermement que la création d’un service de police provincial de l’Alberta n’est qu’une question de temps », même si le gouvernement prétend consulter les contribuables. Malgré ses promesses répétées à cet égard, le gouvernement n’a pas consulté directement ou largement les Albertains au sujet de cette proposition. 

« Il est décevant, mais il n’est peut-être pas surprenant, que le gouvernement de l’Alberta ait choisi de publier ce site Web au milieu de l’été et au moment où l’identité du futur premier ministre n’est pas claire, a déclaré Kevin Halwa, administrateur de la FPN pour la région des Prairies. « Il a continué de promouvoir une transition de la GRC de l’Alberta vers un service de police provincial coûteux que seule une partie marginale des membres du PCU semble vouloir, ce qui est trompeur parce que cela ne semble pas être dans l’intérêt public. » 

Malheureusement, ce n’est pas la première fois que le gouvernement de l’Alberta prend des raccourcis pour favoriser cette transition. À la mi-juin, nous avons dénoncé le ministre de la Justice et solliciteur général, Tyler Shandro, qui a induit les Albertains en erreur sur les détails de ce qui a inspiré un nouveau service de police provincial et sur ce à quoi il pourrait ressembler.  

« Il est déjà assez déplorable que les Albertains ne reçoivent pas de communications transparentes ou cohérentes de la part de leurs dirigeants gouvernementaux sur cette question, a déclaré Jeff McGowan, administrateur de la FPN pour la région des Prairies. « Se faire dire que le gouvernement choisit maintenant l’option la plus coûteuse est une insulte pour les contribuables. » 

Une copie des résultats du sondage se trouve ici : Pollara Strategic Insights August 2022 

À propos de la Fédération de la police nationale : 

La FPN a été accréditée à l’été 2019 pour représenter environ 20 000 membres de la GRC en service au Canada et à l’étranger. Il s’agit du plus important organisme canadien de relations de travail dans la police et le deuxième en importance en Amérique du Nord. La FPN constitue la première association nationale indépendante à représenter les membres de la GRC. 

La FPN vise à améliorer la sécurité de la population canadienne en s’efforçant d’améliorer le matériel et la formation et d’obtenir des mesures de soutien additionnelles pour nos membres qui ont été victimes d’un sous-financement depuis bien trop longtemps. L’augmentation des ressources et du financement de la GRC contribuera à une plus grande sécurité et à une meilleure qualité de vie des collectivités grandes ou petites que la GRC sert, partout au Canada. 

Pour en savoir plus : https://npf-fpn.com/fr/ et KeepAlbertaRCMP.ca 

Suivez-nous : 

NPF : LinkedIn, Facebook, Twitteret Instagram 

KeepAlbertaRCMP : Facebook, Twitter 

Personne-ressource pour les médias : 

Fabrice de Dongo 
Gestionnaire, Relations avec les médias 
[email protected] 
6472747118