Edmonton (Alberta) – La Fédération de la police nationale (FPN) a publié aujourd’hui, comme promis, son rapport final sur sa tournée de mobilisation communautaire, intitulé Your Police – Your Future: Listening to Albertans,  avec objectif de conserver la Gendarmerie royale du Canada (GRC) en Alberta. Ce rapport explique pourquoi nous avons mené cette vaste mobilisation et fait état des endroits que nous avons visités et des personnes à qui nous avons parlé. Mais surtout, le rapport décrit ce que les Albertains nous ont dit sur le remplacement de la GRC par un nouveau service de police provincial qu’a proposé le gouvernement de l’Alberta.

Pendant sa tournée de mobilisation et dans son rapport présenté récemment au gouvernement, la FPN a veillé à ce que le plus grand nombre d’Albertains soient entendus par le gouvernement de l’Alberta. Nous avons visité 38 municipalités, organisé 5 séances virtuelles et rencontré plus de 1 000 participants, y compris des maires, des préfets, des conseillers, des membres de l’Assemblée législative et des députés. Voici les principaux thèmes qui sont ressortis :

  • la plupart des Albertains nous ont clairement dit qu’ils ne veulent pas d’une transition coûteuse vers un nouveau service de police provincial pour remplacer la GRC;
  • le gouvernement de l’Alberta devrait d’abord faire des investissements pour améliorer le système de justice, accroître les ressources policières et renforcer les services sociaux;
  • les participants estiment ne pas avoir été consultés par le gouvernement et croient que des investissements ciblés permettraient de mieux lutter contre la criminalité, et plus rapidement, dans leurs collectivités.

« Maintenant que le ministre de la Justice Shandro et le premier ministre Kenney ont ce rapport, c’est à eux de décider : écouter leurs électeurs ou aller de l’avant avec une transition impopulaire et coûteuse, a déclaré le président de la FPN, Brian Sauvé. Depuis la fin de notre tournée, le Syndicat des employé-e-s de la Sécurité et de la Justice et les deux associations municipales de l’Alberta, soit Alberta Municipalities et Rural Municipalities of Alberta, ont également exprimé de leur côté des préoccupations face à un nouveau service de police provincial, ce qui donne encore plus de poids à ce que nous avons entendu. »

Deux grandes questions ont sans cesse été soulevées au cours des séances de mobilisation : les coûts élevés et les répercussions sur la sécurité publique.

« Nous savons que le modèle actuel de services de police en Alberta peut être amélioré, et ces investissements prioritaires, qui sont du ressort du gouvernement provincial, sont les bienvenus, a ajouté l’administrateur de la région des Prairies et du Nord de la FPN, Kevin Halwa. Dans nos sondages et nos discussions pendant les séances de mobilisation, les Albertains nous ont dit qu’ils veulent que les ressources pour nos membres soient accrues, que l’accent soit mis sur la lutte contre la hausse de la consommation d’opioïdes et d’autres drogues dangereuses dans les collectivités et que les délais de réponse en milieu rural soient plus rapides. »

Les Albertains ont envoyé plus de 56 000 lettres au gouvernement pour s’opposer à la transition depuis que la FPN a lancé sa campagne KeepAlbertaRCMP.

« En novembre 2021, le gouvernement de l’Alberta a publié son étude sur la transition vers un service de police provincial de l’Alberta et il a continué d’affirmer qu’une majorité d’Albertains appuyaient un tel plan. Toutefois, ce n’est pas ce que nous avons entendu de la bouche même des Albertains, qui appuient grandement la GRC, a affirmé l’administrateur de la région des Prairies et du Nord de la FPN, Jeff McGowan. Nous sommes heureux que les gens aient pris le temps de nous faire part de leurs préoccupations et de poser des questions et qu’ils connaissent maintenant mieux les véritables enjeux. »

Cliquez sur cet hyperlien pour obtenir le rapport final (en anglais seulement) : Your Police – Your Future: Listening to Albertans

À propos de la Fédération de la police nationale :

La Fédération de la police nationale (FPN) a été accréditée en 2019 pour représenter environ 20 000 membres de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) en service au Canada et à l’étranger. Il s’agit du plus important organisme canadien de relations de travail dans la police et le deuxième en importance en Amérique du Nord. La FPN constitue la première association nationale indépendante à représenter les membres de la GRC.

La FPN vise à améliorer la sécurité de la population canadienne en s’efforçant d’améliorer le matériel et la formation et d’obtenir des mesures de soutien additionnelles pour nos membres qui ont été victimes d’un sous-financement depuis bien trop longtemps. L’augmentation des ressources et du financement de la GRC contribuera à une plus grande sécurité et à une meilleure qualité de vie des collectivités grandes ou petites que la GRC sert, partout au Canada.

Pour en savoir plus : https://npf-fpn.com/ et KeepAlbertaRCMP.ca

Suivez-nous :

FPN : LinkedInFacebookTwitter et Instagram

KeepAlbertaRCMP : Facebook, Twitter

-30-

Personne-ressource pour les médias :

Fabrice de Dongo
Gestionnaire, Relations avec les médias
[email protected]
647-274-7118