Aller au contenu

Le 21 janvier 2021 – Déclaration : Report du rapport de la CCETP sur l’enquête sur Colten Boushie

Ottawa (Ontario)— Voici une déclaration de Brian Sauvé, président de la Fédération de la police nationale, au sujet de la réponse tardive du commissaire de la GRC au rapport de la Commission civile d’examen et de traitement des plaintes relativement à l’enquête de la GRC sur la mort de Colten Boushie que le président a présenté :

« La CCETP a présenté à la GRC ses conclusions et ses recommandations concernant l’enquête de la GRC sur la fusillade d’août 2016 à l’endroit de Colten Boushie le 20 janvier 2020, il y a exactement un an et un jour.

Il y a eu de nombreux retards dans l’examen et la réponse de la GRC au rapport. Bien qu’il s’agisse incontestablement d’un cas très complexe et que 2020 ait été une année très différente et difficile, ces retards sont inacceptables et particulièrement injustes pour nos membres et pour la famille Boushie.

Nous reconnaissons l’attention considérable qui a été accordée à cet incident et par conséquent, nous sommes préoccupés et vigilants quant à l’exactitude et à la perspective possibles de ce rapport. Nos membres attendent avec impatience l’examen de la CCETP et la réponse de la GRC. Nous nous attendons à ce que les deux documents soient fondés sur des faits, exempts d’inexactitudes contextuelles ou de fausses déclarations, et qu’ils soient remplis sans ingérence politique.

Une fois le rapport publié, nous l’examinerons attentivement et de façon critique. S’il y a des hypothèses ou des fausses déclarations, nous demanderons à la CCETP et à la GRC de les clarifier et de les corriger au besoin.

En termes simples : les mots comptent.

Nous sommes convaincus que nos membres ont mené une enquête professionnelle au mieux de leurs capacités, compte tenu des ressources et des politiques dont ils disposaient dans cette situation complexe et difficile, et nous les appuierons pleinement à cet égard.

La FPN appuie les enquêtes approfondies, ouvertes et transparentes. Nous appuyons également les recommandations réfléchies et efficaces visant à faciliter l’affectation de ressources plus appropriées et un milieu de travail plus stable et plus efficace pour nos membres, ainsi que les résultats de nos enquêtes pour tous les Canadiens. »

À propos de la Fédération de la police nationale :

La Fédération de la police nationale (FPN) a été accréditée à l’été 2019 pour représenter environ

20 000 membres de première ligne de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) en service au Canada et à l’étranger. Il s’agit du plus important organisme canadien de relations de travail dans la police et le deuxième en importance en Amérique du Nord. La FPN constitue la première association nationale indépendante à représenter les membres de la GRC.

La FPN vise à améliorer la sécurité de la population canadienne en négociant sa première convention collective pour les agents de la GRC ainsi qu’à accroître les ressources, à améliorer le matériel et la formation et à obtenir un financement additionnel pour nos membres qui ont été victimes d’un sous- financement depuis bien trop longtemps. L’augmentation des ressources et du financement de la GRC contribuera à une plus grande sécurité et à une meilleure qualité de vie des collectivités grandes ou petites que la GRC sert, partout au Canada.

For more information: https://npf-fpn.com/

Follow us on LinkedIn, Facebook, Twitter, and Instagram

Media contact:

Fabrice de Dongo
Manager, Media Relations
fdedongo@npf-fpn.com
(647) 274-7118

Faire défiler vers le haut