Aller au contenu

7 novembre, 2020 – Acquittement de l’agent de la GRC Jason Tait jugé « non coupable » d’homicide involontaire

Nelson (C.-B.) — M. Brian Sauvé, président de la Fédération nationale des policiers accueille avec joie l’acquittement de l’agent de la GRC Jason Tait qui a été jugé non coupable d’homicide involontaire, et déclare ce qui suit :

« La FNP applaudit et salue le verdict rendu hier soir par le jury qui a déclaré l’agent de la GRC Jason Tait « non coupable » et l’a acquitté de l’accusation relative à un incident survenu en janvier 2015 à Castlegar, alors qu’il tentait d’arrêter Waylon Edey, un conducteur frappé d'une interdiction de conduite et ayant un lourd dossier de conduite avec facultés affaiblies et de violence.

Le jury a rendu sa décision après seulement cinq heures de délibérations, dans le cadre d’un procès qui a duré huit semaines.

L’affaire aurait dû être réglée beaucoup plus tôt et ne pas être portée devant les tribunaux, de sorte que l'agent Tait et sa famille, de même  que la famille de M. Edey, n’aient pas été obligés d’attendre cinq ans avant d’obtenir une résolution claire et juste dans ce dossier. Malheureusement, à ce moment-là, le Bureau d’enquête indépendant (BEI) de la Colombie-Britannique était débordé et manquait de ressources, et la décision partagée qu’il a prise a donné lieu à une procédure pénale longue et inutile.

La FPN appuie le concept de la surveillance indépendante et croit que les plaintes contre les membres de la GRC doivent faire l’objet d’une enquête minutieuse, équitable, transparente et, ce qui est le plus important, doivent être réglées rapidement et efficacement par respect pour toutes les parties en cause.

L’agent Tait mérite de reprendre rapidement le poste pour lequel il est hautement qualifié et les fonctions qu’il exerce avec compétence afin de continuer à contribuer positivement à la vie de sa collectivité.

Autant la GRC doit examiner tous les moyens lui permettant de constamment évoluer et d’améliorer la prestation des services à ceux qu’elle sert, le BEI et la Couronne doivent pour leur part chercher des façons tangibles et efficaces d’améliorer leurs processus afin de pouvoir réaliser leurs enquêtes rapidement, avec minutie et avec transparence. »

À propos de la Fédération de la police nationale :

La Fédération de la police nationale (FPN) a été accréditée en 2019 pour représenter environ 20 000 membres de la GRC en service au Canada et à l’étranger. Il s’agit du plus important organisme canadien de relations de travail dans la police et le deuxième en importance en Amérique du Nord. La FPN constitue la première association nationale indépendante à représenter les membres de la GRC. La FPN vise à améliorer la sécurité de la population canadienne en négociant sa première convention collective pour les agents de la GRC dans le but d’accroître les ressources, d’améliorer le matériel et la formation et d’obtenir un financement additionnel pour nos membres qui ont été victimes d’un sous-financement depuis bien trop longtemps. L’augmentation des ressources et du financement de la GRC contribuera à une plus grande sécurité et à une meilleure qualité de vie des collectivités grandes ou petites que la GRC sert, partout au Canada.

Pour en savoir davantage, voir le site https://npf-fpn.com/fr/anonymous-home/.

Personne-ressource pour les médias :

Fabrice de Dongo
Gestionnaire, Relations avec les médias
Fédération de la police nationale
fdedongo@npf-fpn.com
Tél. :  647-274-7118

Faire défiler vers le haut