Aller au contenu

14 septembre, 2020 – Le Conseil de police de Surrey doit rendre compte des millions en coûts cachés pour les contribuables

SURREY, C.-B. - Alors que le Conseil de police de Surrey s'apprête à se réunir demain, mardi le 15 septembre, le président de la Fédération de la police nationale, Brian Sauvé, demande au Conseil d'insister pour que soit identifié et examiné le coût réel et total du plan largement impopulaire de transition de la police mis de l’avant par le maire, Doug McCallum.

« Malgré les inquiétudes soulevées par les résidents dans de nombreuses enquêtes, par la FPN et par de nombreux conseillers municipaux de Surrey, le public ne dispose toujours pas d'une comptabilité claire des millions de dollars manquants pour ce plan impopulaire », a déclaré M. Sauvé. « Nous avons déjà vu les coûts informatiques gonfler de 500 000 dollars, mais il y a des dizaines d'autres coûts importants, cachés ou inconnus, sur lesquels le Conseil doit faire la lumière ».

La Fédération de la police nationale a établi une première liste des principaux coûts que la ville de Surrey n'a pas comptabilisés ou divulgués :

  • Doublement potentiel des coûts informatiques, sur la base d'estimations d'experts
  • Responsabilité civile et frais juridiques pour les accidents, les actions civiles et autres réclamations
  • Coûts administratifs liés à l'embauche de nouveaux agents, y compris les tests polygraphiques
  • Coûts liés à la santé pour soutenir les membres souffrant de stress professionnel à long terme et d'autres blessures, notamment le TSPT
  • Perte des exonérations fiscales fédérales et provinciales, y compris l'exonération de la taxe fédérale sur les ventes
  • Perte de subventions fédérales supplémentaires, dont une subvention de 30 % pour le service des Équipes intégrées d'enquête sur les homicides (EIEH)
  • Coûts liés à la négociation d'une nouvelle convention collective
  • Coûts potentiels liés à la négociation d'un complément de pension pour les membres de la GRC transférant à la police de Surrey
  • Coûts administratifs supplémentaires pour l'organisation d'événements publics importants, tels que des défilés ou des célébrations
  • Dépenses pour payer les membres de la GRC afin qu'ils reviennent pour témoigner au tribunal sur des affaires en cours à Surrey pendant trois à cinq ans

« Le nouveau Conseil de police de Surrey a maintenant la capacité d'insister sur les réponses à ces questions importantes qui nécessitent un examen attentif, en particulier à la lumière des impacts financiers et sociaux de la COVID-19 sur les résidents et du déficit de plusieurs millions de dollars de Surrey », a ajouté M. Sauve. « Bien que le maire puisse trouver politiquement opportun d'ignorer ces questions, nous demandons au Conseil de gouverner dans l'intérêt des résidents et de prendre le temps nécessaire pour révéler aux contribuables combien ce plan coûteux et impopulaire leur coûtera réellement ».

À propos de la Fédération de police nationale :

La Fédération de la police nationale (FPN) a été accréditée au cours de l'été 2019 pour représenter environ 20 000 membres de la GRC en service au Canada et à l'étranger. La FPN est la plus grande organisation de relations de travail de policiers et policières au Canada, la deuxième plus grande en Amérique du Nord et la première association nationale indépendante à représenter les membres de la GRC. La FPN se concentrera sur l'amélioration de la sécurité publique au Canada en négociant la toute première convention collective pour les membres de la GRC, et sur l'augmentation des ressources, de l'équipement, de la formation et du soutien pour nos membres qui sont sous-financés depuis trop longtemps. L'amélioration des ressources et du soutien de la GRC renforcera la sécurité et la qualité de vie dans les communautés que nous servons, grandes et petites, partout au Canada.

Pour plus d'informations : https://npf-fpn.com/.

Personne-ressource pour les médias :

Brian Sauvé
Président
Fédération de la police nationale
media@npf-fpn.com
T : 604-861-2684

Faire défiler vers le haut