Aller au contenu

8 decembre, 2020 – La gendarme Heidi Stevenson de la GRC figure au palmarès des 100 femmes les plus influentes du Réseau des femmes exécutives

Ottawa (Ontario) – La Fédération de la police nationale souhaite féliciter de façon posthume la regrettée gendarme Heidi Stevenson, qui figure dans l’édition 2020 des lauréates du Top 100 des femmes les plus influentes du Canada (site en anglais seulement). Chaque année, le Réseau des femmes exécutives (en anglais seulement) publie une liste de femmes talentueuses dont la contribution à leur milieu de travail et aux collectivités qu’elles aident mérite une marque d’appréciation spéciale.

Des milliers de femmes talentueuses de partout au pays sont mises en candidature chaque année pour la liste du Top 100, mais seulement quelques-unes sont sélectionnées. Cette année, cette liste présente une nouvelle catégorie, « les femmes de courage », qui souligne le travail de femmes extraordinaires qui courent plusieurs risques dans le cadre de leurs fonctions, dont, tragiquement, celui de perdre la vie.

La regrettée Heidi Stevenson, gendarme de la Gendarmerie royale du Canada (GRC), s’ajoute aux regrettées capitaine Jenn Casey et sous-lieutenante Abbigail Cowbrough à titre de lauréate posthume dans cette nouvelle catégorie.

« Malgré l’amertume que nous ressentons, nous sommes fières et fiers que la gendarme Heidi Stevenson figure dans cette liste prestigieuse, et nous espérons que cette reconnaissance apportera un certain réconfort à sa famille, à ses amis et à ses anciens collègues, dont beaucoup souffrent encore du traumatisme causé par la pire fusillade de masse de l’histoire du Canada, a déclaré Brian Sauvé, président, Fédération de la police nationale. Nous profitons également de cette occasion pour féliciter toutes les lauréates des autres catégories cette année et leur souhaitons encore beaucoup de succès au cours de leur carrière. »

La décision de se joindre aux services de police ne se prend pas à la légère. Nos membres de première ligne, ainsi que toutes les policières et tous les policiers, risquent leur vie à chaque quart de travail et reçoivent peu de reconnaissance. De plus, les ressources qui leur sont offertes sont souvent inadéquates. Une distinction honorifique comme celle que vient d’accorder le Réseau des femmes exécutives est rare et grandement appréciée par l’ensemble de nos membres.

Les membres de la GRC continuent de protéger les Canadiennes et les Canadiens et font preuve de professionnalisme chaque jour pour assurer la sécurité des collectivités et de la population canadienne. Leur dévouement à servir leur pays est indéfectible.

À propos de la Fédération de la police nationale

La Fédération de la police nationale (FPN) a été accréditée à l’été 2019 pour représenter environ 20 000 membres de première ligne de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) en service au Canada et à l’étranger. Les membres de son conseil national d’administration ont été désignés au début de 2020. Il s’agit du plus important organisme canadien de relations de travail dans la police et le deuxième en importance en Amérique du Nord. La FPN constitue la première association nationale indépendante à représenter les membres de la GRC.

La FPN vise à améliorer la sécurité de la population canadienne en négociant sa première convention collective pour les agents de la GRC ainsi qu’à accroître les ressources, à améliorer le matériel et la formation et à obtenir un financement additionnel pour nos membres qui ont été victimes d’un sous-financement depuis bien trop longtemps. L’augmentation des ressources et du financement de la GRC contribuera à une plus grande sécurité et à une meilleure qualité de vie des collectivités grandes ou petites que la GRC sert, partout au Canada.

Pour en savoir plus : https://npf-fpn.com/fr/anonymous-home/

Personne-ressource pour les médias :
Fabrice de Dongo
Gestionnaire, Relations avec les médias
fdedongo@npf-fpn.com
647‑274‑7118

Faire défiler vers le haut