Le 26 juillet 2022 

Halifax (N.-É.) – Voici une déclaration de Brian Sauvé, président de la Fédération de la police nationale (FPN), au sujet du témoignage qu’a livré aujourd’hui Darren Campbell, surintendant principal à la Gendarmerie royale du Canada (GRC), dans le cadre de la Commission des pertes massives : 
 

« La FPN accueille favorablement les commentaires qu’un officier supérieur de la GRC a formulés aujourd’hui sous serment dans le cadre de la Commission des pertes massives. 

Le surintendant principal Darren Campbell, qui agissait comme officier responsable des services de soutien (surintendant) de la GRC de la Nouvelle-Écosse lors de l’événement ayant fait de nombreuses victimes en avril 2020 et pendant l’enquête, a répondu en personne au cours des deux derniers jours aux questions de la Commission et de l’avocat des participants. 

M. Campbell, à titre de surintendant principal, a expliqué à la Commission que la GRC finance des services de police municipaux en Nouvelle-Écosse en fournissant des services spécialisés selon les besoins, notamment ceux de l’équipe d’intervention d’urgence, du groupe des interventions médicales d’urgence, de négociateurs en cas de situation de crise et de commandants des interventions critiques. 

Comme la GRC ne recouvre pas les coûts de ces services qu’elle fournit, les ressources et le Programme des incidents critiques des services de police au niveau du détachement dans les collectivités desservies par la GRC sont davantage utilisés. En fin de compte, cette pression est supportée par nos membres qui travaillent dans les communautés qu’ils desservent en ne disposant pas des ressources adéquates. 

La FPN a accueilli favorablement le témoignage du surintendant principal Campbell, qui a confirmé les besoins cernés par de nombreux membres ayant témoigné avant lui. Il a notamment insisté sur la nécessité d’accroître les ressources et d’améliorer l’équipement et la technologie pour assurer la sécurité du public et des agents. Voici des exemples : 

  • dotation adéquate des postes de membres des services généraux au niveau du détachement, y compris dans les collectivités rurales et éloignées, par la mise en place d’une « réserve de personnel » pour les congés prévus, la formation et les comparutions devant le tribunal, ainsi que pour les congés imprévus pour maladie ou blessure; 
  • ressources à temps plein pour les unités qui composent l’équipe des interventions critiques; 
  • technologie pour améliorer la connaissance de la situation d’ensemble et obtenir une image commune de la situation opérationnelle des membres lors d’un incident critique; 
  • interopérabilité accrue entre les services de police en Nouvelle-Écosse, y compris pour ce qui est des normes policières, de la formation, des communications et de la technologie. 

La FPN a toujours préconisé, à tous les paliers de gouvernement, une augmentation des ressources humaines et une modernisation de l’équipement partout au pays, y compris ici en Nouvelle-Écosse, pour qu’il soit possible de parer à toute éventualité. 

« D’après mon expérience, les modèles les plus efficaces de dotation en personnel policier prévoient le pire et espèrent le meilleur, a déclaré Brian Sauvé, président de la FPN. En tant que représentante syndicale de la plupart des membres de la GRC en Nouvelle-Écosse, la FPN souhaite que la Commission formule des recommandations qui favorisent la sécurité des agents et du public. Le témoignage du surintendant principal Campbell montre la nécessité d’améliorer les ressources et l’équipement pour les membres de la GRC, et il va dans le sens de ce que nos membres vivent. » 

À propos de la Fédération de la police nationale : 

 La Fédération de la police nationale (FPN) a été accréditée à l’été 2019 pour représenter environ 20 000 membres de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) en service au Canada et à l’étranger. Il s’agit du plus important organisme canadien de relations de travail dans la police et le deuxième en importance en Amérique du Nord. La FPN constitue la première association nationale indépendante à représenter les membres de la GRC. 

La FPN vise à améliorer la sécurité de la population canadienne en s’efforçant d’améliorer le matériel et la formation et d’obtenir des mesures de soutien additionnelles pour nos membres qui ont été victimes d’un sous-financement depuis bien trop longtemps. L’augmentation des ressources et du financement de la GRC contribuera à une plus grande sécurité et à une meilleure qualité de vie des collectivités grandes ou petites que la GRC sert, partout au Canada. 
 

Pour en savoir plus : https://npf-fpn.com/fr/ 

Suivez-nous sur LinkedIn, Facebook, Twitter et Instagram

– 30 – 

Personne-ressource pour les médias : 

Fabrice de Dongo 
Gestionnaire, Relations avec les médias 
[email protected] 
6472747118