La FNP conteste les commentaires biaisés du Bureau d’enquêtes indépendantes au sujet de la décision du tribunal concernant la conduite du membre

M. Ron MacDonald
Directeur civil en chef
Bureau des enquêtes indépendantes (BEI)
Surrey, C.-B.

Objet : Commentaires du Vancouver Sun - 27 septembre 2019 - Agent de police de Surrey de la GRC Elizabeth CucheranDear Mr. MacDonald,

Comme vous le savez peut-être, la Fédération de la police nationale (FPNP) a été accréditée en juillet 2019 à titre d'agent négociateur unique pour représenter tous les membres et réservistes de la GRC ayant un rang inférieur à celui d'inspecteur. Nous vous écrivons aujourd'hui à ce titre pour vous faire part des graves inquiétudes que nous inspirent vos commentaires aux médias au sujet de cette affaire.

https://vancouversun.com/news/local-news/charges-stayed-in-officer-involved-fatal-shooting-of-hudson-brooks-in-surrey

Les membres de la GRC, particulièrement en C.-B., souscrivent à la surveillance civile et apprécient la valeur que peuvent apporter des enquêtes externes vraiment indépendantes, impartiales, justes et transparentes sur le recours à la force par la police afin que des pratiques exemplaires et le respect des politiques soient assurés. Nous apprécions également que l'indépendance et l'impartialité de l'examen et de la prise de décisions aident à maintenir et même à améliorer la confiance du public canadien dans l'excellent et important service que nos membres fournissent quotidiennement.

Toutefois, le fait que le directeur civil en chef du Bureau des enquêtes indépendantes soit publiquement en désaccord avec une décision du procureur de la Couronne sur une affaire criminelle est surprenant, partial et tout simplement inadmissible. Tout comme la police, le BEI a pour mandat d'enquêter et de recueillir les éléments de preuve qu'il fournit à la Couronne afin de prendre une décision sur les poursuites. En tant que chef de police en Colombie-Britannique, le fait d'exprimer publiquement votre « opinion » et de contester les décisions de la Couronne porte atteinte à l'intégrité de votre indépendance mandatée et remet en question la capacité de votre bureau de continuer à assurer une surveillance juste, impartiale, objective et indépendante des femmes et des hommes des forces de l'ordre qui servent les citoyens de la Colombie-Britannique.

Nous convenons que cette situation était tragique pour tous les intéressés, y compris les deux familles. Permettre que vos commentaires demeurent incontestés remettrait en question l'ensemble du système de surveillance civile indépendant, équitable et transparent.

Nous demandons respectueusement que des excuses soient présentées au membre concerné ainsi qu'une rétractation publique de vos déclarations.

 

 

 

 

Brian Sauve                  Eddie MacDonald         Peter Merrifield

Coprésidents de la Fédération de la police nationale

Cc: Sous-commissaire Jennifer Strachan, commandante de la GRC en C.-B.

Cc: Tom Stamatakis, Président - British Columbia Police Association.