Honorable Sénateur

Honorable Sénateur,

Nous vous écrivons aujourd’hui au nom de plus de 4 000 membres réguliers, réservistes et gendarmes spéciaux de la GRC qui ont joint la Fédération de la police nationale comme leur organisation syndicale de choix.

La FNP a observé étroitement l’état d’avancement du Projet de loi C-4 une Loi modifiant le Code canadien du travail, la Loi sur les relations de travail au Parlement, la Loi sur les relations de travail dans la fonction publique et la Loi de l’impôt sur le revenu, car il a une incidence directe sur la façon dont nous procédons à une demande à la Commission des relations de travail dans la fonction publique pour devenir l’agent négociateur accrédité pour les membres de la GRC.

Comme vous le savez, le projet de loi C-4 abroge les lois C-525 et 377 qui rendent plus difficile d’accréditer un agent négociateur dans le secteur fédéral.

Le projet de loi C-4 inclut également la suppression de l’obligation d’avoir 40 % des salariés éligibles ayant signé une carte d’adhésion, un élément important pour les membres de la GRC et les efforts d’organisation de la FNP et autres associations.

Je suis sûr que vous pouvez comprendre que la GRC est un organisme de maintien de l’ordre fédéral unique avec plus de 17 000 membres dans plus de 700 lieux de travail partout au Canada (beaucoup qui ne peuvent être atteint que par avion) et au niveau international et que c’est une tâche extrêmement difficile de diffuser des informations et d’inscrire ces membres souvent éloignés et disparates. Nous croyons que ce que nous avons fait au cours de la dernière année, gagner des adhésions qui représentent près du quart des membres actifs est tout un accomplissement et une indication de la nécessité d’une représentation nationale. Par conséquent, nous nous réjouissons de l’adoption du projet de loi C-4 pour pouvoir faire notre demande et passer à un vote pour que tous les membres aient leur mot à dire.

En terminant, nous espérons certainement que le projet de loi C-4 est une priorité pour le Sénat et ne sera pas indûment retardé plus longtemps, permettant à une organisation comme la FNP de déposer une demande d’accréditation et de commencer à améliorer la vie de tous ceux qui servent, dans toutes les parties du Canada et sur la scène internationale, quotidiennement.
Sincères salutations,

Laisser un commentaire