Le temps est venu de s’organiser!

Joignez-vous à la Fédération de la Police Nationale

Joignez-vous à la Fédération de la Police Nationale

En tant que policiers et policières, nous sommes formé(e)s pour répondre et maîtriser les menaces, tant légitimes que perçues, auxquelles font face la population civile à qui nous sommes chargé(e)s de protéger Les membres de la GRC font maintenant face à une nouvelle menace : nos employeurs, le commissaire et le Conseil du Trésor qui pourront réduire nos salaires et nos avantages sociaux, et ce, de manière unilatérale et sans opposition. Cette menace est caractérisée par l’absence d’une voix collective pour faire connaître l’opinion des membres sur les conditions d’emploi comme le salaire, les avantages sociaux, les promotions et les mutations. Cela nous ramène 50 ans en arrière en matière de relations de travail avec nos employeurs. Avec l’aide de la Fédération de la Police Nationale, nous pouvons nous préparer en conséquence afin de maîtriser et éliminer cette menace vers l’ensemble des membres.

NOUS devons agir MAINTENANT. Nous pouvons maîtriser cette menace ensemble, et aller de l’avant pour garantir que les membres de cette organisation sont bien soutenus, représentés et rémunérés lorsqu’ils sont au service du public qu’ils sont chargés de protéger.

Les faits en bref:

  • Le 16 janvier 2015, la Cour suprême du Canada (CSC) a rendu sa décision dans la cause Association de la police montée de l’Ontario (APMO), et al. c. Procureur général du Canada. La CSC a ordonné au gouvernement fédéral de mettre en œuvre, dans l’année à suivre, des changements législatifs permettant aux membres de la GRC d’accréditer un agent négociateur.
  • Le 8 décembre 2015, le gouvernement fédéral nouvellement élu a présenté à la CSC une demande visant une prolongation de six mois de la date limite d’un an afin de rédiger, déposer et adopter les changements législatifs requis à la Loi sur les relations de travail dans la fonction publique (LRTFP), et d’être conforme à la décision touchant l’APMO.
  • Le 15 janvier 2016, la CSC a accordé une prolongation de quatre mois au gouvernement fédéral afin de déposer et adopter la législation fournissant le cadre de travail pour l’accréditation d’un agent négociateur pour les membres de la GRC.
  • Le 16 janvier 2016, le commissaire de la GRC a annoncé la création d’un nouveau Programme de services en milieu de travail pour les membres (PSMTM) à titre intérimaire afin d’aider et de guider les membres dans le monde des relations de travail, jusqu’à ce qu’un agent négociateur puisse être accrédité.
  • Le 9 mars 2016, the gouvernement fédéral a présenté le projet de loi C-7 afin de respecter la décision de la CSC et ce projet de loi a jusqu’au 15 mai 2016 pour recevoir la sanction royale.

Le PSMTM, qui est conçu, mis en œuvre et géré exclusivement par la direction de la GRC, présente un problème simple : les membres n’ont pas de voix collective. Il s’agit uniquement d’aide et de conseils individuels, il n’y a pas de notion collective. Les membres n’auront aucune représentation nationale sur les questions, entre autres, comme le salaire, les régimes de soins de santé, la sécurité au travail et le processus de promotion pour les sous-officiers. Cela nous ramène plusieurs décennies en arrière car le PSMTM n’offre aucune façon des relations de travail significatives, et les membres ne peuvent rester les bras croisés sans rien faire. Nous devons donc nous joindre à la bonne organisation qui possède l’expérience, la passion et l’intégrité nécessaires.

Nous vous posons la question suivante : Croyez-vous que la direction de la GRC et le Conseil du Trésor ont à cœur vos intérêts fondamentaux lorsqu’ils prennent des décisions unilatérales à l’égard des éléments suivants (entre autres) :

  • des salaires;
  • des avantages sociaux (soins de santé et dentaires);
  • des mutations et des promotions;
  • de la sécurité des membres;
  • des postes isolés;
  • des congés maladie
  • des trousses et des vêtements

Nous sommes formés pour agir en tant que membres. Nous sommes coincés et il n’y a qu’une seule solution pour la représentation de vos intérêts régionaux, nationaux, contractuels et fédéraux : Nous devons agir et veiller à ce que la voix des membres de la GRC soit entendue à chaque fois que sont discutées nos conditions d’emploi. Chaque jour qui passe offre à la direction de la GRC l’occasion de réduire et modifier nos avantages sociaux sans opposition. Nous devons agir maintenant!

Nous serons votre voix. Joignez-vous maintenant à la Fédération de la Police Nationale!

Le temps est venu de s’organiser!

Joignez-vous à la Fédération de la Police Nationale


Inscrivez-vous maintenant!

bilde

Laisser un commentaire