Griefs sur les prestations de santé de 2013

La Fédération de la police nationale a reçu des demandes d’environ deux douzaines de membres concernant des retards interminables – jusqu’à cinq ans – de la part de la GRC dans le traitement des griefs relatifs aux prestations de santé.

La plupart de ces griefs ont été déposés en réponse au budget de 2012 du gouvernement fédéral, annonçant le passage des soins de santé fédéraux aux soins de santé provinciaux/territoriaux pour les membres de la GRC et la modernisation de nos prestations qui a pris effet le 1er janvier 2014.

Ces griefs comprennent des plaintes telles que la mise en œuvre des primes du régime d’assurance-maladie pour les membres affectés à la Colombie-Britannique et l’imposition d’une limite en dollars à notre régime de soins dentaires.

Au cours des derniers mois, le Bureau de coordination des griefs et des appels a finalement communiqué avec ces membres pour les informer que l’intimé (le commissaire) a nommé un représentant et qu’un processus d’examen est en cours. Le représentant de l’intimé a communiqué avec certains membres pour faire valoir que leur grief devrait être rejeté en raison d’un manque de « qualité pour agir », car la décision était celle du Conseil du Trésor et non celle de la GRC.

La FPN a demandé conseil au nom de ses membres, mais, malheureusement, le conseiller juridique affirme que la probabilité de succès est minime.

Le défi consiste à prouver que la GRC a apporté une contribution importante au plan d’action du gouvernement pour la réduction du déficit présenté dans le budget de 2012. Bien que la GRC ait participé à un examen stratégique des opérations et à la recherche de secteurs pour réduire les coûts, les soumissions de l’examen sont confidentielles et ne seront pas divulguées. Cela rend très improbable que nous serions en mesure d’obtenir suffisamment de preuves pour faire valoir un argument.

Nous sommes désolés de partager cette nouvelle, mais nous avions la responsabilité de le faire. Les membres individuels devraient, bien sûr, décider de poursuivre leur grief ou de le retirer. Soyez assurés que la FPN relèvera le défi de négocier les avantages sociaux une fois accréditée.

Nous continuerons de vous informer de nos progrès dans le processus d’accréditation. En attendant, voici trois autres choses que vous pouvez faire pour nous aider :

  1. Joindre la FPN. Cliquez ici .
  2. Transmettre nos informations à vos collègues. Lignes directrices pour les courriels personnels, conversations à l’extérieur des heures de travail et partage dans les médias sociaux.
  3. Rester informé en téléchargeant notre application sur iTunes ou Google Play. Votre courriel personnel n’est pas nécessaire pour utiliser notre application.
Sincères salutations,

Laisser un commentaire