FPN répond à l’article négatif du Globe & Mail

Nous espérons que tout le monde a passé un joyeux et sécuritaire temps des Fêtes et que vous avez trouvé un moyen de rester au chaud durant cette vague de froid inhabituel partout au Canada.

Juste avant Noël, le 22 décembre, la page d’opinion du Globe and Mail a publié un article très négatif à l’égard de la GRC. « What do Mounties have to do with Christmas? », ou « Qu’est-ce que la GRC a à faire avec Noël ? » [traduction libre] écrit par une journaliste indépendante, Carly Lewis.

Nous avons trouvé cette pièce offensante et partiale et nous estimons qu’elle exigeait une réponse. Nous avons donc soumis ce qui suit à l’éditeur de la page éditoriale du Globe & Mail :

Nous avons été choqués, offensés et, franchement, dégoûtés par la diatribe de Carly Lewis, publiée le 22 décembre, « What do Mounties have to do with Christmas? » Elle a choisi d’exploiter Noël comme une occasion flagrante de harceler les quelque 17 500 hommes et femmes partout au Canada qui consacrent leur carrière et une grande partie de leur vie à protéger leurs concitoyens et à rendre nos collectivités plus sécuritaires et meilleures. En fait, de nombreux membres de la GRC ont activement servi leurs communautés pendant les Fêtes. C’est une période de l’année où beaucoup de gens sont aux prises avec des problèmes de santé mentale, de toxicomanie, de violence conjugale et de criminalité, ce qui ajoute à la charge de travail déjà trop importante de nos membres.Mme Lewis met l’accent sur quelques incidents négatifs et ignore complètement le fait que les membres de la GRC mettent leur propre vie et sécurité à risque pour sauver et améliorer la vie de dizaines voire de centaines de Canadiens tous les jours – et ils le font avec des ressources, de l’équipement et de la formation de plus en plus imitées. Nous avons l’intention d’améliorer cela en 2018 en obtenant une accréditation historique pour devenir le représentant en relations de travail qui profitera non seulement aux membres, mais à toutes les Canadiennes et tous les Canadiens.

Brian Sauvé
Coprésident, Fédération de la police nationale

Nous partagerons le lien vers notre réponse si et quand elle sera publiée. En bref, que ce soit une pratique de travail déloyale ou un article négatif dans un journal national, la Fédération de la police nationale a vos intérêts à cœur. Avec 2018 qui sera ici dans quelques jours seulement, nous attendons avec impatience un vote d’accréditation, afin de pouvoir vraiment commencer à vous représenter et à nous concentrer sur le travail important : rectifier les choses.

Nous souhaitons à tous une bonne et heureuse année 2018.

Nous continuerons également de vous informer de nos progrès dans le processus d’accréditation. En attendant, voici trois autres choses que vous pouvez faire pour nous aider:

  1. Joindre la FPN. Cliquez ici .
  2. Transmettre nos informations à vos collègues. Lignes directrices pour les courriels personnels, conversations à l’extérieur des heures de travail et partage dans les médias sociaux.
  3. Rester informé en téléchargeant notre application sur iTunes ou Google Play. Votre courriel personnel n’est pas nécessaire pour utiliser notre application.
Sincères salutations,

Laisser un commentaire